Consommations et comportements

Mieux connaître votre public, ses comportements et ses consommations, c’est être en mesure d’anticiper ses besoins et d’assurer sa sécurité.
Vous pourrez alors réagir le plus rapidement et de la meilleure manière possible si une urgence se présente, et adapter votre communication et vos actions de sensibilisation pour qu’elles lui correspondent.

Les comportements et les consommations d’un public peuvent varier, et il est toujours préférable de connaître au mieux ces éléments, afin de pouvoir cibler ses besoins en termes de sécurité et de réduction des risques.

Vous pouvez déjà commencer par vous renseigner sur les pratiques à risques et les consommations actuelles en milieu festif selon le type de fête que vous organisez. Ces tendances varient et évoluent régulièrement, elles sont répertoriées par le dispositif national TREND (Tendances Récentes Et Nouvelles Drogues) mis en place par l’OFDT, dont les rapports et les informations importantes sont relayées par les structures de réduction des risques. Cela vous permettra de savoir autour de quels points baser vos actions de prévention.

Les risques auditifs

C’est un thème à ne pas oublier de la prévention. Les risques auditifs concernent tout type de public, et tout type d’événement avec musique amplifiée.
La première chose à savoir est que vous êtes dans l’obligation de distribuer gratuitement des protections auditives à votre public. Vous pouvez acheter des bouchons d’oreille en grande quantité et à moindre coût via le site d’agi-son, qui est la principale association nationale en charge de la préservation de la santé auditive. Vous y retrouverez aussi des actions de prévention et de sensibilisation, ainsi que des précisions sur les réglementations à ce sujet.

Vous pouvez encourager les membres de votre équipe à passer le PSC1 (Prévention et Secours Civique de niveau 1), qui constitue une base pour être formé aux premiers secours. Il est accessible auprès d’associations telles que la Croix-Rouge, la protection civile, les sapeurs-pompiers… N’importe qui peut se retrouver témoin d’une urgence, et plus il y a de personnes formées, plus le risque d’aggravation est faible.

Votre responsabilité consiste aussi à faire appel aux autorités compétentes en cas de problème, selon sa nature, qu’il s’agisse des 1ers secours, des professionnels de la RDR, ou même des forces de l’ordre. Faire le lien entre ces équipes, qui ont des missions et des formations différentes mais complémentaires en milieu festif, est un travail important qui permet d’être le plus opérationnel possible le moment venu. Vous pouvez organiser une réunion avant l’ouverture de la manifestation, afin que chacun connaisse les compétences des uns et des autres et que le dialogue en soit facilité.

Formations

Il n’est pas impossible que vous vous retrouviez confronté à des problèmes assez graves et à des cas d’urgences au cours de votre manifestation, sans présence immédiate des secours. Pour acquérir un minimum de connaissance et de savoir-faire sur le sujet, vous pouvez vous former auprès d’une association de RDR ou d’organismes de secours.
Les formations que proposent les assos de réduction des risques peuvent être axés sur différents thèmes : la base de la RDR en soirée, les différents produits psychoactifs, la gestion des personnes sous l’influence de produits, les actions de sensibilisation… A vous de déterminer quels points vous semblent à approfondir selon la nature de votre événement et vos connaissances initiales.
Vous pouvez encourager les membres de votre équipe à passer le PSC1 (Prévention et Secours Civique de niveau 1), qui constitue une base pour être formé aux premiers secours. Il est accessible auprès d’associations telles que la Croix-Rouge, la protection civile, les sapeurs-pompiers… N’importe qui peut se retrouver témoin d’une urgence, et plus il y a de personnes formées, plus le risque d’aggravation est faible.

Il peut donc être utile d’être en capacité de repérer, grâce à des comportements ou des signes physiques significatifs, quelle réaction avoir en face d’une personne qui a consommé telle ou telle substance psychoactive, qu’il s’agisse d’alcool ou de produits illicites.
Vous pouvez retrouver, dans les articles suivants, une présentation des produits psychoactifs les plus consommés en milieu festif, ainsi que les risques qu’ils impliquent selon leur action principale. Il faut savoir que les risques liés à la prise de drogue se multiplient et s’aggravent lorsque plusieurs de ces drogues sont mélangées.

Vous pouvez retrouver dans les articles suivants les bases qui pourraient vous permettre, en cas de problème, d’identifier sa nature et le meilleur moyen d’y faire face.

Pour aller plus loin :